De Cayafate a Mendoza
  

De Cayafate a Mendoza

Mendoza, Argentine le 17/05/2012

 

Nous avons commencé par cette petite ville de Cayafate qui vaut vraiment le détour ma fois ! Cette petite bourgade paisible, fière de ses vins fameux dont le plus connu est « le Torrontes » est située au pied de la Quebrada de la Conchas. Nous avons choisi de découvrir les alentours de ce village par un petit treking nous amenant vers les 7 cascades un peu plus au nord de la ville. Ce petit paradis de verdures entouré par ces vignes à perte de vue au pied des montagnes les dominant donne un charme tout particulier à cette vallée.

Puis le sur lendemain direction la célèbre « Quebrada de las Conchas ». Sur le chemin, la terre rougit, la végétation devient semi aride ou seuls quelques cactus arrivent encore à survivre. Cette quebrada a été formé par l'érosion des milliers d'années passées. L'eau et le vent ont façonné peu à peu des formes complètement surréalistes !! Dans des montagnes principalement ocre, nous avons pu découvrir des sculptures naturelles qui ont reçu des noms tous plus originaux les uns que les autres : « la Garganta del Diablo » (la gorge du diable), « l'anfiteatro » immenses ailles dans la montagne, mais aussi « las tres cruces » (trois croix de bois), « el Sapo »(dit le crapaud), rocher représentant a merveille l'animal, puis el Obelisco, mais aussi « la ventana », sorte d'accordéon rouge percé d'une fenêtre. « Las conchas » (coquillages en espagnol), nom donné a cette célèbre quebrada vient de cette érosion remarquable né lorsque la mer venu sur ces terres il y a des millions d'années bien avant bien sur la création des Andes, il y a bien sur très très très longtemps si je puis dire... En tout cas, cette quebrada a la panelle de couleurs inédites nous aura laissé un souvenir inédit et nous aura amené a découvrir un lieu plein d'histoire et de géologie.

Puis nous nous sommes dirigés vers Tucuman pour rendre visite à une amie argentine. Nous sommes restés seulement une journée, mais quelle journée !! Visite rapide de la ville et montée jusqu'au mirador, ou j'ai failli me faire tenter pour un saut en parapente. Bon il faut être raisonnable des fois sinon on ferait tout ici !! Mais surtout dans la soirée, « la parrilla » ! dit barbecue, c'est une religion ici en argentine, je comprends maintenant pourquoi on dit que l'on y trouve ici la meilleure viande du monde ! Mais dans la soirée, c'est l'heure des au revoir, on discute, on traine, on se sent bien, on profite des derniers instants et voila c'était un risque à prendre... nous arrivons au terminal de bus, et le bus était déjà parti  pour 2 petites minutes !!! Ici les bus partent a l'heure et je pense que je ne mettais pas encore habituer, ce n'est pas la Bolivie ici !!! Enfin, après quelques négociations, nous avons réussi à changer notre billet pour le suivant quelques heures plus tard direction Mendoza.

Mendoza !! Nous continuons notre route sur la célèbre route 40 longeant la cordillère des Andes et nous rencontrons « cette ville des vins » qui s'amarre au carrefour de la route 7 reliant Buenos Aires à Santiago au Chili. C'était une ville plutôt agréable, assez bourgeoise qui a été enrichi par les vignobles qui l'entourent. Les vins de la  région sont connus dans le monde entier et maintenant je sais pourquoi !!! Délicieux... Les vignobles tapissent l'essentiel des vallées environnantes, la province assure plus de 80 pourcents de la production nationale. Alors pourquoi ne pas en profiter !! Apres avoir loué des vélos nous sommes partis sur une journée sur « la route des vins » visitant les différentes bodegas et appréciant les différentes dégustations.  Les premières bodegas de la région ont été créé par les immigrants européens très souvent italiens ou espagnols. Vins rouges, vins blancs, vins pétillants, le cépage Malbec originaire de Cahors est emblématique de l'Argentine et on le reconnait rapidement par sa couleur intense. Nous avons terminé cette petite excursion par une dégustation de liqueurs et d'absinthes. Le retour ne sait pas fait à jeun si je puis dire !! Cette excursion plutôt sympathique vaut vraiment le détour même si elle reste très couteuse car les producteurs profitent de cette renommée. Ce fut une très bonne expérience même si je reste encore très novice en dégustation de vin et je suis sur que certains experts aurait peut etre apprécier certains vins d'une autre manière.

Ensuite nous avons mis le cap sur la route des Andes et l'Aconcagua, le sommet des Amériques avec ces 6950m d'altitude, un monstre de la nature ! Après avoir pris un bus pendant plus de 4 heures sur cette route magnifique en direction du Chili nous sommes arrivées à « Penitentes », station de ski qui reste encore fermé pour le moment (un peu tôt pour la saison encore). A notre grande surprise, vide, sans vie !! Nous sommes surpris et un peu perturbé !! Mais bon, nous décidons tout de même de rester pour la nuit après avoir rencontré un couple français anglais avec qui nous choisissons de partager notre chambre pour faire quelques économies. Je ne suis pas en grande forme, peut être l'altitude, ou ce que j'avais mangé la veille ou peut etre le vin que j'ai peut etre abusé... Le lendemain, je ne me sens pas capable de monter davantage pour me rapprocher de l'Aconcagua et rentrer dans son parc national. Finalement nous faisons le choix de rejoindre seulement le village suivant, « el Puente del Inca », pont naturelle formé par l'érosion et les eaux thermales qui y coulent. J'étais un peu déçu de ne pas rejoindre le mirador donnant sur l'Aconcagua mais je crois qu'il était préférable d'abandonner cette excursion ici pour rejoindre tranquillement Mendoza dans la soirée.

Direction la Patagonie maintenant !! 20 heures de bus en direction du sud... Nous étions tellement enthousiastes !! Nous y sommes depuis hier... Il fait froid, très très froid. L'hiver approche ici...

Je vous raconterai tout ca dans le prochain texte...

PS : Au fait, date retour officiel le 8 juin à 11 heures a Paris. Bientôt de retour, eh oui le rêve se termine !!!! Comme on dit, toutes les bonnes choses ont une fin...

A bientôt, ou même a très bientôt

Germain

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Argentine